quefaitlapolicelogo Au secours !

Nous y sommes presque. La police va bientôt être en mesure de pourrir tous les instants de notre vie. Bien entendu, comme à l’ordinaire, depuis l’adoption des lois Pasqua, les immigrés sont prioritairement concernés, mais les autres n’ont qu’à bien se tenir. Avec les nouvelles dispositions proposées par la Commission d’enquête parlementaire, les policiers pourront monter la garde devant les écoles pour vérifier la bonne origine des enfants, s’activer aux guichets des hôpitaux afin de traquer les « bougnoules » sans papiers qui auraient le culot de demander des soins, d’enquêter chez les bons Français assez inconscients pour héberger un étranger passant quelques jours de vacances au pays de la liberté. Certes, ces parlementaires dont on s’étonne qu’ils n’ont pas encore adhéré au Front national, n’évoquent pas directement le rôle promis à la police dans ces grandes manœuvres. Pourtant, parmi les quarante-six propositions de la Commission figure une disposition portant de dix à quarante-cinq jours la période de possible garde à vue dans les centres de rétention administrative – ces sinistres lieux de non-droit que les juges ne pourraient pas contrôler durant les quinze premiers jours. Le temps nécessaire à la police pour activer les opérations d’expulsion. Tout cela n’est pas nouveau, c’est vrai, mais la légalisation de certaines pratiques ne peut qu’encourager la police à devenir encore plus performante. Comme au temps de l’Occupation, lorsque nos défenseurs de l’ordre amélioraient les ordonnances nazies, pour que la France soit judenreïn.

Mai 1996

Partagez et diffusez:
  • Envoyer cet article par Email !
  • Facebook
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Identi.ca
  • Live
  • Netvibes
  • Technorati
  • Viadeo
  • Wikio FR
  • Zataz
  • Digg France

----------

----------

Les commentaires sont fermés.